Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nappy En Herbe

Nappy En Herbe

Le partage, mes envies, vos envies De quoi faire de ce blog un blog d'un autre type, un blog qui nous ressemble.


Beatmaking et compagnie épisode 1

Publié par Chatounappy sur 28 Avril 2017, 01:08am

Catégories : #Articles divers

Et si on parlais musicalité, amitié et vitalité ?

Et si on parlais musicalité, amitié et vitalité ?

Coucou Les Chatounappies,

Aujourd'hui je vous reviens avec un article sur un jeune homme que j'aimerais vous faire découvrir ou redécouvrir. Un beatmaker dont j'apprécie le tempéramment et les créations.

John Peter  de son nom de compositeur Jøhn Pierre avec cette spécificité du "ø" qui montre de suite qu'on a affaire à une personnalité bien particulière.

Voici donc quelques traits de sa personnalité que j'ai essayer de vous faire ressortir par une interview.

Bonne Lecture...

Jøhn Pierre, toujours une meilleure version de lui même.

Jøhn Pierre, toujours une meilleure version de lui même.

Q1 : Coucou John, peux tu te présenter en quelques mots et nous expliquer l'inspiration de ton nom de prod?

R1 : (rires) va falloir que se soit juste et objectifs alors. Je suis donc John Peter et je suis gabonais. Jøhn Pierre est mon nom de producteur. Pierre car c’est le prénom de mon père et que j’avais envie d’une authenticité dans mon surnom. C’est une facette de moi-même. (Et là je lui demande si il se comparerais à une boule disco) ==> oui car je considère que l'homme doit être producteur car la production est une petite chose qui lui permet de s'épanouir, surtout que j’ai un  grand amour pour le travail manuel.

 

Q2 :  D'où t'es venu cet intérêt pour la production de beat ?

R2 : Un jour, pour rigoler, un ami m’a passé FL studio au lycée. Il y'eu tout d'abord la recherche d'être meilleur que cet ami mais cela n'a pas durer et pendant l'été 2011 j'ai cherché à véritablement m'améliorer dans cela.

 

Q3 : Comment ta famille et tes amis ont réagi à ce nouveau processus créatif ?

R3 :  J'ai la chance d'avoir une maman très encourageante que je considère comme étant le mécène de mon art. J'ai une famille qui m'encourage pas mal quand même dans mes projets tant que je suis heureux et à l'aise avec. Pour le as de mes amis, il y'en a qui encourage de fou, d'autres qui aime sans plus et enfin certains à qi cela ne fait ni chaud ni froid, surtout que je ne suis pas du genre à imposer ma musique à mon entourage.

 

Q4 : Parlons un peu de ton enfance au pays, qu'as tu à nous dire dessus ?

R4 : J'ai toujours eu cet amour de la distraction en groupe ou tout seul. On a un certains nombres d heure limitée dans une journée et je trouve qu'il est important de savoir les manager. J'ai commencé le foot très tôt et certain on eu a dire que j'étais bon, mais moi je ne pensais qu'a m'épanouir. J'ai aussi eu un développement du rythme très tôt et ne comprend pas les gens qui n'ont pas de rythme (rires). J'ai toujours eu cette tendance a avoir une musique dans sa tête en jouant car ça me permet d'être rythmé en jouant. Le rythme est important dans la vie de tout les jours car d'après moi si tu n est pas rythmé tu ne peux pas avancer en fait.

 

Q5 : Et tes années lycée ?

R5 : les Minis pouces, Michelle dirat , sainte Thérèse et Montaigne, ont été les établissements qui m'ont vu passé. Je pensais même en avoir fait plus (rires). 
Alors à Sainte Thérèse on était come qui dirait cloisonnés mais  j'y ai quand même fait de très bonnes rencontres amicales. J'ai vite eu à trouvé mon chemin en trouvant ma personnalité car cela était primordiale pour ne pas se perdre car l'esprit de groupe pouvait vite nous phagocyté #JUngle.

Montaigne c'était un peu plus la liberté, surtout la dernière année. J'ai été entouré de beaucoup de gens mais pas attacher à qui que ce soit. Le sentiment de groupe essentiel de Sainte-Thérèse n existait plus. Au niveau de ma personnalité, j'ai vécu à Montaigne comme si je n'y était pas. j'avais mes repères et donc ne me perdait pas de ma voie.
Avec le premier passage du BAC et ce qui c'est passé j'ai pris cela comme le fait qu'il fallait que les gens perde confiance en moi. C'était une chute nécessaire pour déterminer mon avenir.

 

Q6 : Maintenant que tu es au Etats-Unis, comment vois tu ton avenir ?

R6 : J'estime que mon chemin est très différent de celui que l'on aurait pu avoir envie de m'attribuer. Une fois que je me suis considéré assez mature pour voyager loin de la famille j'ai de suite eu une envie de découverte des choses. Ici c'est vraiment cool et plus reposant que je ne le croyait. En terme de futur, je me vois bien entrer dans les métiers de la science et de la littérature afin d'apporter de l'esprit à la création et pourquoi pas du sens au choses de la vie.

 

Q7 : Cette question que je pose maintenant un peu à tout le monde ; que penses tu de l'entreprenariat ?

R7 : Je suis définitivement pour et pense que tout le monde devrait entreprendre pour occuper les journées et créer des structures de groupe. si les amitiés ne changent pas c'est parce qu'on ne fait rien de plus que parler.

Pour les jeunes il faut chercher le bon coté de ce que les gens font autour de nous pour développer de nouvelles et bonnes habitudes.
Pour les femmes je trouve que l'on rate beaucoup le coche dans certains domaine pour elle. Personnellement je cherche la touche féminine dans les choses et les actes ca je trouve que les femmes savent ordonner les choses.

 

Q8 : Que penses tu de la musique au pays ?

R8 : D'après moi pour que cela évolue, il faut que les gens s'entraide avec professionnalisme car "L'argent tourne" en fait.

 

Q9 : Le mot de la fin ?

R9 : Force et honneur à tous ceux qui et veulent faire bouger les choses. 

 


 
 

Voili Voilou,

j'ai eu du plaisir à mettre en place cette interview et surtout à la mettre en page.
Je cehrche à entrer dans une dynamique d'encouragement de cette sphère afro qui est proche de moi et qui a du talent donc après cette interview, je vous assure que c'est une affaire à suivre.

Je vous invite à découvrir les créations de Jøhn Pierre  en cliquant ici. Toujours vouloir être une meilleure version de soi-même

Bisous et bonne continuation à tous.

Commenter cet article

Archives

Articles récents